dépêche APM

APM International
Pour en savoir plus sur APM international et ses services rendez-vous sur le site d’APM International.
Lundi 3 septembre 2012 – 11:41
Vingt-quatre médecins blogueurs lancent des propositions pour « faire renaître la médecine générale »
PARIS, 3 septembre 2012 (APM) – Vingt-quatre médecins généralistes blogueurs ont mis en ligne lundi des propositions pour « faire renaître la médecine générale », dont celle de doter les maisons de santé pluridisciplinaires d’un statut universitaire.Elles sont rassemblées dans un texte intitulé « Médecine générale 2.0 », mis en ligne simultanément sur les blogs de ces praticiens.

Il s’agit d’AliceRedSparrow, Borée, Bruit des sabots, Christian Lehmann, Doc Maman, Doc Souristine, Doc Bulle, Docteur Milie, Docteur V, Dominique Dupagne, Dr Couine, Dr Foulard, Dr Sachs Jr, Dr Stéphane, Dzb17, Euphraise, Farfadoc, Fluorette, Gélule, Genou des Alpages, Granadille, Jaddo, Matthieu Calafiore et Yem.

Ils disent mal se reconnaître « dans les positions émanant des diverses structures officielles qui, bien souvent, se contentent de défendre leur pré carré et s’arc-boutent sur les ordres établis ».

Ils expliquent qu’ils ont souhaité « constituer une force de proposition » « à l’heure où les discussions concernant l’avenir de la médecine générale font la une des médias ». La négociation sur les dépassements d’honoraires doit s’ouvrir mercredi, rappelle-t-on.

Les médecins blogueurs appellent en premier lieu à sortir de « l’hospitalo-centrisme ». Ils regrettent que « l’exercice hospitalier et salarié » soit « devenu une norme, un modèle unique pour les étudiants en médecine, conduisant les nouvelles promotions de diplômés à délaisser de plus en plus un exercice libéral qu’ils n’ont jamais rencontré pendant leurs études ».

Ils plaident pour « réformer profondément la formation initiale des étudiants » en rendant « ses lettres de noblesse » à la médecine de ville, et en apportant « des effectifs importants de médecins immédiatement opérationnels dans les zones sous-médicalisées ».

Pour autant, ils refusent la mise en place de « mesures coercitives aussi injustes qu’inapplicables » selon eux, comme contraindre les jeunes généralistes à s’installer dans des zones sous-dotées.

Leur première proposition est de construire 1.000 maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) jouant également un rôle de maison médicale de garde. Selon le rapport d’activité 2011 des agences régionales de santé (ARS), 230 MSP étaient ouvertes en 2011, avec un objectif de 250 fin 2012, rappelle-t-on.

Les médecins blogueurs souhaitent les doter d’un statut universitaire, pour qu’elles hébergent des externes, des internes et des chefs de cliniques. Les « médecins seniors » qui s’installeraient et enseigneraient dans ces « maisons universitaires de santé » (MUSt) bénéficieraient d’un statut d’enseignant universitaire avec « une rémunération spécifique fondée sur une part salariée majoritaire et une part proportionnelle à l’activité ».

Les chefs de clinique et les internes seraient rémunérés par les ARS, à laquelle ils verseraient en retour les honoraires liés aux soins dispensés. Pour les inciter à s’installer dans une MUSt, les auteurs proposent un système d’enchères. Au salaire de base égal au Smic s’ajouterait une prime annuelle dont le montant augmenterait jusqu’à ce qu’un candidat se manifeste.

Les auteurs estiment qu’avec ce dispositif, 6.000 médecins généralistes (3.000 chefs de clinique et 3.000 internes) seraient disponibles en permanence dans les zones sous-médicalisées.

Ils affirment que le coût de la création d’une MUSt « ne dépassera pas le million d’euros », et que la construction de ces 1.000 structures « ne devrait pas coûter plus cher que la vaccination antigrippale de 2009 ou cinq ans de prescription de médicaments (inutiles) contre la maladie d’Alzheimer ».

UN « NOUVEAU METIER » POUR ADMINISTRER LES MSP

S’agissant des coopérations interprofessionnelles, ils jugent que « ce ne sont pas les soins aux patients que les médecins doivent déléguer » pour améliorer leur disponibilité, mais « les contraintes administratives ».

Ils suggèrent donc de créer un nouveau métier baptisé « agent de gestion et d’interfaçage de MUSt » (AGI), distinct de celui de secrétaire médicale. Ces « agents polyvalents » prendraient en charge la gestion de la MUSt, les rapports avec les ARS et l’université, la facturation des actes et la gestion du tiers payant.

La rémunération de ces agents serait facilitée par la mise en place de « chèques-emploi médecin », financés à parts égales par les médecins volontaires et les caisses d’assurance-maladie.

Pour les recruter, les blogueurs proposent de supprimer le métier de visiteur médical et « d’utiliser ce vivier de ressources humaines libérées ».

Les 24 blogueurs se disent par ailleurs favorables à de nouveaux modes de rémunération des médecins généralistes, au-delà du seul paiement à l’acte. Ils réclament cependant « la fin de la logique mortifère de la rémunération à la performance ».

Les propositions des médecins blogueurs et l’appel à signatures

Les discussions à ce sujet sur Twitter

nc/hm/APM polsan
redaction@apmnews.com

NCPI3001 03/09/2012 11:41 ACTU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s